Alpha Condé « en campagne » à Kankan: des déclarations fracassantes de Sidya Touré, offusqué

Spread the love

Comme annoncé par Guinee114.com, le chef de l’Etat, après N’Zérékoré, communie ce samedi, 23 novembre 2019 à Kankan avec ses partisans. Alors que le cortège d’Alpha Condé quittait l’aéroport et drainait une foule vers le stade m’Balllou Mady Diakité de Kankan, Sidya Touré, président l’assemblée générale hebdomadaire de son parti, l’UFR, à Conakry, dénonçait une campagne avant l’heure et une obsession du champion du RPG AEC à démontrer qu’il est encore soutenu.

Selon Sidya Touré, alors que le recensement des électeurs est en cours, « le président de la République est en campagne à l’intérieur du pays ».

Extrait

« Aujourdhui à Kankan, tout ce qui existe comme fonctionnaire…se retrouve à Kankan. Tout ça, pour aller faire quoi ? Prouver qu’il y a des gens avec moi. Toi tu es au pouvoir depuis neuf ans, tu cherches encore à prouver qu’il y a des gens avec toi ? Depuis neuf ans, c’est maintenant que tu veux prouver que les gens sont avec toi ? Dis donc, ils n’étaient pas avec toi alors. Ceux qui sont mobilisés à Kankan aujourd’hui, les mêmes seront à Siguiri demain (dimanche) pour aller faire la même chose. Nos représentants de là-bas me disent qu’aucun véhicule n’est autorisé à sortir. Vous pouvez aller, mais vous ne pouvez pas sortir de Siguiri. Tout ça, pour prouver qu’il y a des gens derrière lui. Vous regardez sur le net, vous voyez Alpha Condé en train de montrer à ses collègues chefs d’Etat comment il a fait du mouvement à Conakry. Les autres vont là-bas pour parler de leurs programmes de développement économique, lui il cherche à convaincre les gens qu’il y a des gens derrière lui à Conakry. Que Dieu nous sauve parce que nous sommes sur du néant ».

A cette même occasion, Sidya Touré a fustigé l’arrestation de certains responsables de son parti et la destruction du siège de l’UFR à Kankan. « Quand nous on sort, on nous empêche. Eux, aujourdhui, qui leur dira qu’ils ne vont pas se mouvoir ? », fustige le leader de la troisième force politique. « Nous allons continuer nos marches à partir de mardi parce que c’est quelque chose que nous poursuivrons jusqu’à ce qu’on nous dise que ce projet de troisième mandat est abandonné« , conclut Sidya Touré.

Alpha Amadou Diallo depuis la permanence de l’UFR

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :