Publicités

Classe politique: jamais le besoin de renouvellement ne s’était fait sentir autant (Tribune)

2019-03-10-13-17-32-309_2-681x682.jpg
Spread the love

Depuis 1984, la Guinée est plongée dans un système infernal dominé par l’oligarchie, caractérisé par des crises socio-politique et économique qui a des répercussions dangereuses dans tous les domaines de la vie. 

Ce système a provoqué l’effondrement du pays et crée des centaines de milliers de chômeurs. 

La situation des droits de l’homme, les conditions de vie de la population sont dangereusement dégradées. 

Aujourd’hui tout le monde se perd dans les conjectures quant à l’avenir du pays. Certains sont conquis par l’angoisse, le désespoir, le scepticisme, la démobilisation, d’autres sont conquis par la spéculation, la naïveté, le cynisme, le machiavélisme et l’hypocrisie.

Dans cette situation, le risque pour le pays est assez grand si les patriotes ne sortent pas instantanément de l’indifférence et l’aveuglement.

C’est cette indifférence devant les véritables défis qui mine notre société, qui, si rien n’est fait conduit notre pays petit à petit vers l’abime. 

Là où le bât blesse, c’est notre vieille classe politique sans vision claire qui, au lieu d’éclairer la société sur les défis et leurs solutions, sombre dans l’obscurantisme légendaire, les querelles de circonstance, l’instrumentalisation des jeunes, la défense de l’intérêt partisan et communautaire, … laissant le Peuple dans une impasse totale.

Il nous faut une nouvelle génération d’hommes et de femmes politiques.

Jamais en Guinée, le besoin du renouvellement de la classe politique ne s’était fait sentir. 

Au lieu de regarder vers l’avenir pour construire une Guinée sure pour tous et pour chacun, la classe politique guinéenne reste fascinée par des querelles de circonstance et une actualité sombre et lourde, dont la plupart de ses membres sont des acteurs principaux. 

Cela se remarque dans les chicaneries politiques de bas étage qui ont cours actuellement  en son sein. 

Cette classe politique veut régner sur la Guinée sans le gouverner réellement en affrontant les défis qui le hantent.

En effet, il lui a été impossible d’évoluer avec le temps. Voulant toujours nager à contre-courant ou ramer contre les vagues de l’Histoire, elle sera contrainte de disparaitre pour laisser la place à une nouvelle génération d’hommes et de femmes.

Nos dirigeants n’hésiteront pas à nous dire que tout va bien. Ne perdons pas de vue que certains entretiennent des discours trompeurs et alléchants que tout va bien. D’autres font des critiques sans proposer de solutions et d’alternatives sérieuses. 

Le plus grave, c’est l’instrumentalisation et la manipulation de la jeunesse. Celle-ci, perdue sans modèle, ni référence de valeurs, elle se trouve dans l’inertie totale alors qu’elle devrait être le pilier du redressement et de la renaissance nationale.

La Guinée est actuellement comme un malade qui tend vers l’agonie et autour de laquelle ceux qui se disent des amis et proches tiennent une discussion incohérente. 

Certains refusent carrément que l’individu est malade et qu’il n’a pas besoin d’aller à l’hôpital mais plutôt qu’il peut aller même en compétition de course.

D’autres, même s’ils reconnaissent qu’il est malade, ils veulent le traiter symptomatiquement sans fournir beaucoup d’efforts pendant que d’autre sont inconscients par rapport au sort du malade.

Les jeunes gens qui devraient mobiliser leur force pour le transporter à l’hôpital sont désorientés et le malade continue de souffrir et de gémir.

L’objectif de cette tribune vise à réveiller la conscience citoyenne et d’éclairer sur les véritables défis qui hantent notre pays dans tous les secteurs de la vie nationale à savoir l’économie, la gouvernance et les droits de l’homme afin d’inaugurer un véritable changement de mentalités et comportement préalable au redressement de la nation.

Elle va contribuer largement à remonter la qualité du débat politique pour que de ce débat jaillisse la lumière de solutions idoines.

Nos actions doivent permettre aux honnêtes guinéens à refaire sur face car leur place ayant été déjà occupée par les spéculateurs, les incompétents, les malhonnêtes et les charlatans qui ont choisi les partis politiques comme leur bouclier protecteur. 

Il faut faire découvrir à la jeunesse les véritables enjeux de leur avenir pour accroitre leur discernement politique et partant éviter leur manipulation surtout dans cette période pré-électorale, de ne toujours pas penser que la communauté internationale, elle seule, pourra résoudre nos problèmes sans notre engagement et effort ou qu’elle est la source de nos problèmes.

Il nous faut la naissance d’autres références de leaders, quel que soit leur appartenance politique, de s’imprégner de ces défis, de les affronter à travers des projets de société bien conçus pour redresser le pays.

Pour ce faire, nos actions doivent être centrées sur des messages forts sur les vrais défis à partir d’un travail d’observation, d’investigation, de recherche que continue de faire le Parti de la Libération populaire (PLP).

Je demande aux guinéens de répondre favorablement à cette démarche qui contribuera certainement à la renaissance de la société et de la nation.

Je veux que le Peuple de Guinée se redécouvre, qu’il renforce sa cohésion, qu’il partage les enjeux de l’avenir, qu’il s’unit autour des solutions idoines dans un contexte de leadership fort, éclairé et visionnaire.

Cheick Oumar TRAORE

S.G du Parti de la Libération Populaire (PLP)

622 331 408 – 664 331 408 – 657 331 408

reotracheick@gmail.com

Publicités
scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :