Dabola-Cisséla-Kouroussa/Reprise des travaux de reconstruction: « le niveau d’exécution, à un niveau acceptable »

Moustapha-NaitC3A9-ministre-des-Travaux-Publics-.jpg
Spread the love

Après la saison des pluies, le ministère des Travaux Publics et les entreprises concernées s’activent pour les travaux de reconstruction de la route Dabola-Cissela-Kouroussa, a constaté un reporter de Guinee114.com. En mission à l’intérieur du pays, le ministre des Travaux Publics, Moustapha Naité, s’est rendu vendredi sur ce chantier financé par la Banque Islamique de Développement (BID). « le niveau d’exécution, par rapport au délai contractuel est acceptable« , déclare Moustapha Naité.

Avec 150 kilomètres de longueur, la reconstruction de cette route est scindée en deux lots (Dabola-Cissela; Cissela-Kouroussa) et confiée à des entreprises différentes toutes déterminées à finir les travaux à la date indiquée.

Sur le tronçon Cisséla-Kouroussa, confié au groupement Henan Chine-BEGEC, 45 sur les 82 kilomètres ont déjà été dégagés. Si l’ancienne route faisait à certains endroits 7 mètres d’épaisseur (3 mètres de part et d’autre) avec des accotements de 0,5 mètres chacun, une fois les travaux terminés la nouvelle route aura une plateforme de 10 mètres. A certains endroits, mentionne le ministre Naité, la route change de tracé « pour avoir un tracé plus court ». 

Dabola-Cisséla-Kouroussa/Reprise des travaux de reconstruction: "le niveau d’exécution à un niveau acceptable"
Moustapha Naité, ministre des Travaux Publics

S’agissant du lot Dabola-Cissé, 68 kilomètres, un délai contractuel de trente mois, l’entreprise a repris les travaux après les grandes pluies et poursuit le dégagement des voies de déviation pour préparer les travaux dont les plans d’exécution ont été déjà soumis à la mission de contrôle. A cela s’ajoute l’installation prochaine de la centrale à bitume. « On constate que ça évolue très bien », se réjouit le ministre Moustapha Naité.

Cette route, une fois les travaux terminés, aura une durée de vie de 20 ans. C’est du moins ce que rassure la mission de contrôle.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :