Dalein à propos du président de la CENI: «nous voulons un homme digne…»

Dalein-et-me-kébé.jpg
Spread the love

Guinée-Le chef de file de l’opposition reste droit dans ses bottes. Il n’est pas question d’aller aux élections législatives avec Salif Kébé à la tête de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI).

Lors de l’assemblée générale de l’UFDG de ce samedi, 28 décembre 2019, Cellou Dalein Diallo a réitéré ses conditions pour la tenue des élections législatives. «Il ne s’agit pas d’attendre le jour du scrutin comme on a tendance à le dire, pour dire on va empêcher. Il s’agit de se mobiliser, exiger que le fichier soit assaini, que les conseils régionaux et de quartier soient installés. Qu’on mette à la tête de la CENI un homme digne, responsable, compétent, neutre, impartial et qui saura tenir la balance égale entre la mouvance et l’opposition», a lancé Cellou Dalein Diallo.

 Selon le président de l’UFDG, Salif Kébé a trahi sons serment.  «Nous voulons participer aux élections législatives parce que le peuple de Guinée est prêt à nous renouveler sa confiance exprimée déjà lors des élections locales qui ont eu lieu l’année dernière. Mais il faut que ce soit des élections, il faut que la compétition soit juste. Il faut que les candidats et les partis qui vont, aient les mêmes chances de gagner  et que ce soit le peuple qui choisit ses députés », poursuit l’opposant.

Nous ne sommes pas disposés à être absents de ces élections, insiste Dalein. Mais, ajoute-t-il, il faut que dès le début de l’année vous vous mobilisez pour que les conditions d’un scrutin juste et équitable soient réunis.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :