Dalein Moi si je suis élu je ne changerai pas la constitution

dalein-morgue.jpeg
Spread the love

Invité dans l’émission Œil de Lynx chez nos confrères de la radio Lynx FM ce lundi 20 janvier 2020, le Chef de file de l’opposition guinéenne a évoqué la crise politique en cours. Cellou Dalein Diallo a aussi parlé du futur qu’il envisage pour la Guinée.

«Moi je ne changerai pas de constitution en 2021», promet-il, s’il est élu président de la République. Cellou Dalein Diallo a rappelé les pans de la Constitution qui sont à protéger. Il s’agit entre autres du nombre de mandat, la laïcité et la forme républicaine de l’État.

«On n’a pas besoin de changer ça. On dit que ça ne peut pas faire l’objet de révision. Toutes les autres dispositions peuvent être révisées. C’est-à-dire renforcées soit en modifiant la constitution soit en prenant des lois qui renforcent la disposition qui est déjà dans la constitution qui est plus générale», a-t-il déclaré.

Le leader de l’UFDG rappelle que la crise politique actuelle est née de la volonté du Chef de l’État de changer la constitution. Et pour en sortir, «il faut qu’il (Alpha Condé ndlr) renonce à ce projet», préconise Cellou.

«Qu’il s’engage à organiser des élections sur la base d’un fichier qui reflète réellement et fidèlement l’état actuel du corps électoral, donner le droit à tous ceux qui ont l’âge de voter d’être intégrés dans le fichier et extirper du fichier tous ceux qui sont irrégulièrement enrôlés»,  ajoute le chef de file de l’opposition qui ajoute à tout ceci, le choix d’un président de la CENI «qui saura tenir la balance égale entre partis politiques qui vont aux élections».

scroll to top