La Fête du 1er mai en Guinée : A quand le paiement des salaires des enseignants grévistes

ABOUBACAR-soumah.jpg
Spread the love

Le 1er mai, c’est la fête du travail, mais cette année, cette fête sera morose car le coronavirus s’est invité à la fête pour empêcher toutes les manifestations publiques comme à l’accoutumé, mais le cas de la guinée et un peu particulier, il y’a des enseignants grévistes qui n’ont pas été payés depuis plusieurs mois, et le gouvernement n’ont rien à cirer ou peut être débordé.

Mais plusieurs organisation syndicales appellent à ce que les enseignants grévistes soient payés. Comme Abdoulaye Sow

C’est inadmissible, c’est criminel, au moment où nous vivons le covid-19, où nous sommes au mois de carême qu’on refuse de payer le salaire qui est sacré, qui est alimentaire à des travailleurs guinéens parce qu’ils ont revendiqué leur droit, je trouve que c’est inadmissible et inacceptable », a-t-il dénoncé.

Vu que le besoin s’impose chez les enseignants membres du SLECG, le leader syndical a donc invité le gouvernement à revoir impérativement cette situation en acceptant de payer leurs salaires, qui reste un droit.

« Nous profitons du 1er mai pour dire au gouvernement de tout faire pour leur payer leur salaire. Déjà le SLECG a suspendu le mot d’ordre de grève et est d’accord pour une trêve donc il faut payer maintenant les salaires. Ce n’est pas bien qu’on se retrouve dans cette situation », a-t-il déploré.

 

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :