La Guinée va se doter d’un data center performant et sécurisé sur le site de Koloma

koulibaly.jpg
Spread the love

Le chef du gouvernement a lancé mercredi les travaux de construction du premier data center en Guinée. Ce centre de données qui sera bâti à Koloma, permettra de stocker des données informatiques.

‘’Le data center que nous construisons est une infrastructure physique qui unira sécurité et performance et servira à organiser, traiter, stocker et entreposer de façon optimale et sécurisée les importants et flux de données informatiques de l’administration publique, des professionnels et des individus et offrant un haut niveau de qualité de services’’, indique le ministre des Postes, Télécommunications et de l’Économie numérique.

‘’Erigée sur une superficie de 800 m2 dont 120 m2 de salle informatique sur le plateau de Koloma d’une densité LAN de 20W/m2, avec une conception orientée vers la fiabilisation et l’optimisation énergétique, ce centre de données sera de Tiers 3, qui correspond à une capacité à assurer la maintenance des installations avec une interruption limitée à un peu plus d’une et demie chaque année’’, détaille Oumar Saïd Koulibaly.

Avant de souligner ce data center sera un ‘’lieu particulier et stratégique hautement sécurisé dans lequel sont regroupés un ensemble d’équipements informatiques dont les données traitées sont très sensibles’’.

Parlant des avantages sur le plan économique et sécuritaire, le ministre Koulibaly énumère ‘’l’hébergement des applications gouvernementales et services publics digitalisés dans un environnement sécurisé’’. Pour le secteur privé, le centre de données proposera des ‘’services d’hébergement aux entreprises qui permettront de monétiser une partie de l’espace disponible’’.

Pour le Premier ministre Kassory Fofana, la chance de la Guinée réside dans sa capacité d’être au rendez-vous de la révolution numérique. Le locataire du palais de la colombe affirme que la construction de ce data center marque la ‘’forte volonté du gouvernement de développer et faire du numérique un gisement de croissance économique’’.

Avec l’atterrissage du câble sous-marin qui relie, depuis 2012, la Guinée au monde entier, le chef du gouvernement laisse entendre que la construction sur le territoire national d’un centre de données complètera notre architecture pour entrer de plein pied dans la 4e révolution industrielle’’.

Doter la Guinée d’un data center, à l’en croire, est d’abord et avant tout une question de souveraineté nationale. Il assure que ‘’nous disposerons, à l’issue des travaux de construction de cette infrastructure, de capacités d’hébergement des données sensibles privées ou publiques sur notre sol’’. Cela, fait-il remarquer permettra à la Guinée de pouvoir retenir une partie du trafic local sur son territoire avec des data centers qui sont en définitive des points d’interconnexion et d’échange interne’.

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :