Lancement de l’ANIES contre la pauvreté: Kalemoudou Yansané dénonce une politique ecouresgeant l’oisiveté

Spread the love

L’assemblée générale de l’Union des Forces Démocratiques de Guinée (UFDG) de ce samedi 23 novembre a été présidée par le député et vice-président du parti, Kalémodou Yansané.  Kalémodou Yansané a particulièrement dénoncé la politique de l’Agence Nationale de l’Inclusion Économique et Sociale (ANIES) lancée par le Premier ministre Kassory Fofana au Fouta et consistant à distribuer de l’argent à des personne pauvres.

« Le gouvernement a décidé d’enrayer la pauvreté en Guinée. On n’a pas besoin d’aller à Labé ou à Forecariah pour chercher la pauvreté. Il faut aller à Bonfi, à Coronthie, aller à Tombo, vous verrez les pauvres. Dans le contexte guinéen, si on veut enrayer la pauvreté, il faut aménager les plaines, maîtriser l’eau, donner la terre aux paysans pour qu’ils cultivent librement leur propre consommation de riz. Il faut mécaniser l’agriculture. Au lieu de donner les tracteurs aux groupements de femmes ou aux fonctionnaires, donner aux meilleurs paysans. Le Fouta qui est à vocation essentiellement agricole et agropastorale, faîtes des parcs modernes à bétails, aidez-les à développer leur culture de pomme de terre. Mais si vous donnez de l’argent liquide à une personne, contre aucun travail, vous savez très bien que ça ne peut pas continuer, vous l’installez dans la paresse, et lorsque la personne s’habitue à la paresse, sa main ne peut plus travailler, vous cessez l’aide, vous aggravez sa pauvreté », a dénoncé lopposition.

Que ce soit l’ANIES, l’ANAFIC ou les filets sociaux, insiste l’opposant, je pense que la meilleure façon d’aider les paysans en milieu rural, c’est de les aider à continuer à travailler comme ils ont l’habitude de travailler avant. « Kaback seul peut nourrir toute la Guinée », indique l’opposant.

Diop Ramatoulaye

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :