Le FNDC exclu tous les partis candidats à l’élection présidentielle du 18 octobre

FNDC-LOGO.jpeg
Spread the love

En Guinée, le Front national de défense de la Constitution réagit à la décision de certains partis politiques membres du mouvement de participer à l’élection présidentielle prévue le 18 octobre prochain. Dans une déclaration, son coordinateur national Abdourahmane Sano estime que « de cette décision, découle naturellement leur retrait volontaire du mouvement ».

Ce lundi, Cellou Dalein Diallo, président de l’UFDG, première force d’opposition, avait déposé son dossier de candidature à la Cour constitutionnelle, une décision controversée qui entérine une scission au sein de la coalition opposée au 3e mandat du président Alpha Condé.

Les débats ont été houleux et ont abouti à une déclaration sibylline sur les partis qui ont choisi de participer à l’élection présidentielle. « De cette décision découle naturellement leur retrait volontaire du mouvement » dit le FNDC.

Aliou Bah, président du Model, un parti qui a choisi le boycott, précise : « Si demain on a une manifestation au cours de laquelle ces Guinéens membres de ces partis politiques prennent part, bien entendu c’est leur droit de se battre pour leur pays et nous ne leur enlèverons pas ce droit. C’est juste que les responsables de ces partis ne peuvent plus siéger dans les instances du FNDC. »

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :