Marie Madeleine Dioubaté réagit à la « situation inédite » suite à l’annonce du président

marie-madelaine-dioubate-1.jpg
Spread the love

Guinée: La déclaration du président Alpha Condé, annonçant officiellement un projet de nouvelle constitution, met en ébullition le lanterneau politique guinéen. Depuis l’étranger, où elle est en séjour, l’opposante Marie Madeleine Dioubaté réagit à ce qu’elle qualifie de « situation inédite » et donne son avis sur le sujet.

Lisez ce qu’elle a confié à la rédaction de Guinee114.com tôt ce vendredi.

Je ne suis pas du tout étonnée de l’annonce du Président de la République qui a confirmé son projet de nouvelle constitution malgré la contestation et malgré la réprobation de la communauté internationale.

Le moins que l’on puisse dire c’est que le Président a levé l’ambiguïté autour de son projet après des mois d’incertitudes et les guinéens savent maintenant à quoi s’en tenir.

C’est une situation inédite pour notre pays, qui se trouve dorénavant à la croisée des chemins. Le peuple de Guinée a deux choix qui vont conditionner son avenir

Primo : Il se résigne et il accepte le changement de la constitution avec ce que cela implique pour tous les guinéens : maintien du régime en place, instabilité politique et sociale, corruption à grande échelle, feu vert pour piller les ressources du pays, misère, aucunes perspectives d’avenir pour la jeunesse , ce qui va encore accentuer la migration des jeunes vers les pays de la sous-région et l’Europe.

Secundo :  Le peuple se lève comme il l’a fait en 1958 pour réclamer son indépendance dans le respect et la dignité pour dire NON au colonisateur.
Le moment est venu pour le peuple de Guinée de prendre son destin en main, il a été très patient peut-être même endormi. C’est à lui de décider s’il veut rester un peuple soumis ou un peuple qui prend son courage à deux mains pour demander le départ du Président et de son gouvernement.

Une chose est sûre, l’annonce du Président est un mauvais présage qui n’augure rien de bon. Il est tant que le Peuple sorte de sa léthargie et se réveille.

Les Guinéens ont vu les résultats de ces 2 mandats :
ils se sont appauvris. Les secteurs de la sécurité alimentaire, de la santé, de l’éducation, de l’addiction de l’eau, de l’énergie, du logement, des infrastructures ont été délaissés au profit des mines. Il faut aussi rappeler que les populations des zones de projets miniers ont été expropriées de leur terre et pour les plus chanceux sous indemnisés. C’est aussi valable pour les populations qui habitaient dans la zone de Dubreka avec la construction des barrages hydroélectriques.
Enfin, le Président n’a jamais tenu ses promesses, et ce n’est pas en faisant un 3ème mandat qu’il fera un miracle, jusqu’à présent le Président n’a pas démontré qu’il se préoccupe du sort de son peuple.

Le destin de la Guinée est entre les mains de chacun d’entre nous. A nous de décider si nous voulons vivre dignement en prenant la bonne décision ou si nous voulons continuer dans la pauvreté et la misère.

Propos recueillis par Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :