Publicités

Procès du 28 septembre: la sincérité de l’annonce de Kassory mise en doute

Me-Foromou-Loua.jpg
Spread the love
Guinée-A l’occasion de la célébration de la journée internationale des droits de l’homme lundi dernier à Conakry, le Premier ministre, Kassory Fofana, avait laissé entendre que le procès des événements du 28 septembre 2009, aura lieu en 2020.

Ce mercredi, la rédaction de Guinee114.com a fait réagir Maître Frédéric Foromou Loua, président de l’ONG Même Droits pour Tous (MDT). Pour cet activiste des droits de l’homme, cette annonce du chef du gouvernement guinéen, n’est qu’une annonce de trop. « C’est encore une annonce de trop. On a eu droit à des annonces de la part des différentes autorités qui se sont suc cédées. D’abord en 2010 et après Cheick Sakho a promis beaucoup de dates. En 2016, il a dit qu’on devait avoir le procès. Il a pris l’engagement devant le comité des droits de l’homme à Genève, que la Guinée allait pouvoir juger cette affaire-là et que l’année 2015 était l’année de la justice en Guinée. On a eu 2015, 2016…rien. Et en 2019, le Premier ministre jure pour dire que le procès va être tenu en 2020. On n’a aucune raison de croire à cette déclaration, attendons de voir. Est-ce que c’est de la réalité, ou ce sont encore ces mêmes promesses qui ne sont jamais réalisées. On ne va pas se laisser tromper tout le temps. On veut voir, on veut juger aux actions cette fois-ci pour voir exactement ce qui est mis en œuvre, pour qu’en 2020 nous ayons droit à un procès », a déclaré Me Foromou Loua.
Pour rappel, les événements du 28 septembre 2009, qualifiés de massacres, ont endeuillé de nombreuses familles, des femmes violées et des personnes disparues  au stade du 28 septembre.
Diop Ramatoulaye
Publicités
scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :