Toumba en prison, Dadis « séquestré » à Ouaga: le gouvernement guinéen s’explique

Conférence-du-M-Justice-8-681x454-1.jpg
Spread the love

Beaucoup sont ceux qui ne comprennent pas pourquoi Toumba Diakité, qui aurait des implications dans le massacre du 28 septembre est en prison alors que d’autres sont libres et Dadis, qui veut rentrer au pays, est empêché.

Lors d’une conférence de presse ce vendredi, 10 janvier 2020, le ministre de la Justice a répondu à une question portant sur cette préoccupation. Parlant de Toumba, Mohamed  Lamine Fofana indique qu’il n’est pas détenu que pour l’affaire du 28 septembre. «Il y a d’une part sa responsabilité dans les évènements du 28 septembre et d’autre part,  sa responsabilité dans la tentative d’assassinat portant sur le président Dadis. C’est à ce titre qu’il est détenu», a mentionné le ministre.

Selon le ministre, aucun militaire ou gendarme n’a été identifié le jour du massacre en tant que tireur ou violeur. C’est pourquoi, les procureurs ont choisi de  retenir la responsabilité de la chaîne de commandement. « Tous ceux qui avaient pouvoir à donner des ordres aux troupes sont responsables. C’est pourquoi vous avez 12 ou 13 prévenus qui vont comparaître à la barre », déclare-t-il.

S’agissant du cas de Moussa Dadis Camara, le ministre indique que l’ancien président de la transition «fait partie des personnes renvoyées par le pool de juges d’instruction devant le tribunal criminel spécial ». « Et je vous garantis qu’il sera présent à la barre», promet Mohamed Lamine Fofana.

Le gouvernement promet d’ouvrir ce procès au plus tard au mois de juin 2020 mais c’est seulement le 13 janvier que la pose de la première pierre du tribunal est prévue.

Thierno Amadou M’Bonet Camara (Rescapé N°4)

scroll to top