Zoom sur un projet innovant de réalisation d’actions sociales dans les écoles

Lycée.jpg
Spread the love

Conakry-Alma Mater Network est un projet à caractère social qui consiste à faire du bénévolat dans les différents lycées publics en y organisant des séances intensives de préparation des candidats aux différents examens nationaux. Les montants forfaitaires payés par les bénéficiaires (seulement mille francs guinéens par élève), sont réinvestis dans des actions en faveur des écoles.

«Ce projet va au-delà des simples séances d’enseignements, il s’inscrit aussi dans la dynamique du changement social, dans la mesure où les fonds générés par les activités du projet sont directement utilisés pour résoudre des problèmes liés à l’hygiène, à la santé et à l’environnement en milieu scolaire. Sur le plan de l’hygiène, nous achetons et installons des rideaux dans les salles de classes et des poubelles dans les salles de classes ou dans la cour de l’école, selon le besoin. Sur le plan sanitaire, nous allons aider les écoles à construire ou à reconstruire des toilettes et à les assainir afin de les garder propres et descentes. Sur le plan environnemental, nous allons acheter des plants et les planter dans les enceintes des lycées afin de rendre l’environnement scolaire plus agréable et vivant», a expliqué Mamadou Oury Barry, membre de l’organisation.
Les bénévoles du projet Alma Mater Network sont de toutes les disciplines scientifiques et interviennent à titre d’appui à la qualité des enseignements et de l’action sociale.

«J’ai compris que c’est un projet d’avenir et aussi un grand atout pour moi parce que j’aime faire du bénévolat. Donc je veux aider les petits frères», a indiqué Ousmane Souaré, étudiant bénévole.

La particularité de ce projet se traduit par son caractère social et gratuit. Toutes les entrées financières doivent être reversées aux établissements et ou à la communauté afin d’intervenir efficacement dans le développement scolaire et communautaire.

Ce lundi, 23 décembre 2019, ce projet a fait ses preuves au Lycée Kipé, dans la commune de Ratoma. A l’issue d’une séance de révision, le montrant recouvré a servi à l’achat de poubelles et à l’assainissement des toilettes de cette école publique.

Sam Bantignel

scroll to top
%d blogueurs aiment cette page :